Vendez vos monnaies en or directement entre particuliers.


  • Vendez directement vos monnaies et lingots sans intermédiaires.

  • Ventes certifiées sous notaires.

  • Maximum sécurité pour l'acheteur et le vendeur.

  • Vendez au prix réels du marché.Voir ici

https://goo.gl/eUX0vA


Diane von Furstenberg lance avec le joaillier brésilien H. Stern une collection qui sort ce mois-ci à Paris.


Des bagues surdimensionnées, des breloques porte-bonheur, des pendentifs illustrant le symbole tibétain de l'amour éternel, des bracelets en cristal de roche conférant le pouvoir de lire l'avenir à celle qui les porte... Les quarante-cinq pièces de la collection de bijoux de Diane von Furstenberg by H. Stern sont à l'image de sa créatrice : puissantes, audacieuses et très personnelles.

Il faut dire que le parcours de cette femme d'origine belge, émigrée à New York dans les années 70, est pour le moins singulier. En 1972, Diane von Furstenberg entre dans l'univers de la mode en lançant la «wrap dress», une robe portefeuille en jersey. «Je désirais une vie d'homme dans un corps de femme, raconte-t-elle. Cette robe symbolisait celle que j'espérais devenir.» En plein mouvement de libération des femmes, la robette de Diane fait l'effet d'une bombe. D'autant qu'elle est assortie d'un slogan qui fait mouche : «Feel like a woman, wear a dress.» Plus de cinq millions d'exemplaires sont vendus, et la «wrap dress» devient pour toute une génération le symbole du pouvoir et de la liberté des femmes.
Diane von Furstenberg effectue un come-back dans la mode, étend ses collections (lingerie, sportswear, etc.) et s'en va trouver le joaillier brésilien H. Stern pour le convaincre de lui concocter une collection de bijoux à son image. «Nous avons été séduits par le style de Diane von Furstenberg, par son côté très «self-made woman» et son charisme, explique Roberto Stern, directeur de la création de la marque.

De fait, les bijoux de Diane von Furstenberg sont très charimastiques car ils dépassent leur simple fonction de parure pour devenir des objets revendicatifs d'une féminité parfaitement assumée. Exemplaires à ce titre, les Power Rings – bagues de pouvoir – où l'or brossé, le quartz rutilé, et les diamants sont hypertrophiés au point de former sur la main un poing américain. La même puissance se dégage dans la ligne Sutra, de gros maillons d'or pouvant former bracelets ou colliers, s'agrémenter de talismans divers et variés tels le coeur, un ex-voto portugais pour voir ses prières exaucées, la clé, ou encore la feuille de gingko biloba. Très symboliques aussi, les modèles Love Knot, un fin lacis d'or sur des boucles d'oreilles, chaînes et pendentifs qui reprennent le «noeud d'amour» tibétain, symbole d'amour éternel.

On retrouve également dans ces bijoux la patte de H. Stern avec, notamment, l'emploi de pierres quasiment brutes dont les couleurs chatoyantes illuminent la peau. A l'instar de ce somptueux pendentif de 90 carats (notre photo). Il se compose de trois pierres, une tourmaline rose en forme de goutte, un rubis ovale et un quartz fumé taillé en briolette. Diane von Furstenberg l'a appelé Harmony...

Points de vente au 01.42.60.22.27.
Fourni par Blogger.