Vendez vos monnaies en or directement entre particuliers.


  • Vendez directement vos monnaies et lingots sans intermédiaires.

  • Ventes certifiées sous notaires.

  • Maximum sécurité pour l'acheteur et le vendeur.

  • Vendez au prix réels du marché.Voir ici

https://goo.gl/eUX0vA

Petit cercle de métal que l'on porte au doigt en guise d'ornement, mais qui peut être aussi symbole d'autorité ou de fidélité, l'anneau apparaît dès l'âge du bronze.

D'abord très simple, il montre bientôt une certaine recherche de forme. Dans la civilisation créto-mycé-nienne (v.  av. J.-C.), ciselé avec soin, il acquiert de la valeur le métal alors employé est l'or, parfois remplacé par le fer, également apprécié. Dès cette époque, l'anneau-sceau, d'origine orientale, est utilisé pour parapher des documents aujourd'hui disparus et cet usage se poursuivra au Moyen Age. 
En outre, tout au long des siècles, la superstition populaire considérera le cercle comme un symbole de perfection et à l'anneau sera attribué un pouvoir magique. Dans la Grèce antique, l'anneau était tout d'abord le signe distinctif des classes social.; peu ouvragé, il ne comportait qu'une simple silhouette ou le profil d'un visage. Par contre, à Rome, ses formes étaient diverses; il pouvait être orné d'une pièce de monnaie ou bien porter une petite clé (anneau-amulette.) et sa valeur était d'autant plus grande que les ciselures exécutées sur les pierres étaient plus fines; à ces dernières, une valeur symbolique était déjà attachée. L'alliance des époux et la bague des fiancés existaient dès ce temps-là et on les considérait comme un gage de fidélité.
 Dans la République romaine comme dans l'Empire, l'anneau sénatorial eut une grande importance : porté seulement par les sénateurs vers la fin du premier siècle avant J.-C., il devint le signe qui distingue les citoyens des esclaves. A la Renaissance, Paris, Florence et Venise sont des centres d'orfèvrerie réputés. Ciselés avec art, les métaux sont ornés de pierres précieuses. A partir de cette époque, la mode veut que l'on ne porte qu'une ou deux bagues alors qu'au xv siècle il est fréquent d'en porter à tous les doigts. Le style baroque crée l'anneau-jardinet à motifs de feuilles et de fleurs. 
Au xvine siècle, l'anneau dit à la marquise prend une forme allongée et le travail des émaux et pierres précieuses atteint un haut degré de raffinement. Après la Révolution française, un goût plus sévère recherche les symboles historiques ou politiques et l'on préfère à l'or le cuivre, le fer et l'acier. Avec le premier Empire, la mode s'inspire du style néo-clanique alors en vigueur et c'est la vogue des camées. Au contraire, le Romantisme rompt avec cette tendance et recherche une certaine originalité dans l'asymétrie des formes. Enfin de nos jours, la joaillerie introduit l'emploi du platine et des pierres les plus précieuses, telles que le diamant, l'émeraude, le saphir et le rubis. 
Les montures des diamants, comme celles des pierres fines, sont dites à jour lorsque presque toutes les faces de la pierre retenue par des « griffes » sont visibles, ou en étoile lorsque des pierres plus petites sont réunies afin d'être mises en valeur.
Fourni par Blogger.